jeudi 27 mars 2014

Le journal du colonel Brandon, d'Amanda Grange

Du colonel Brandon, on connaît tout ou presque.Que ce soit par l'oeuvre originale ou par les multiples adaptations de "raison et sentiment", nous sommes tous tombés sous le charme réservé de cet étrange solitaire, dont le cœur n'est qu'un amas d'écorchures.
Pour les audacieux voulant le dévoiler un peu plus, il n'y a que deux solutions : respecter l'oeuvre-mère et sembler être à court de matériel, ou broder des aventures nouvelles, mai qui risquent de dénaturer le personnage initial.
Amanda Grange a fait le pari difficile de ne rien ajouter au destin de James Brandon mais de modeler son style pour en rendre toute la richesse. Elle s'ingénie par une plume retenue et économe à retranscrire les pensées mûries du colonel et des errements de son âme. Nous sommes ainsi plongés, presque goutte à goutte, dans les tréfonds d'un homme tourmenté, au sort dramatique mais dont peu à peu il triomphe, par sa patience et sa gentillesse. 
Le risque était grand de tomber dans un exercice de style verbeux et monotone, mais l'auteur laisse parler son art en adaptant sa  plume à l'esprit du gentilhomme. Un défi relevé avec subtilité et minutie, une splendeur !

1 commentaire:

  1. Un de mes personnages préférés de Jane Austen :)

    RépondreSupprimer